Feeds:
Articles
Commentaires

Posts Tagged ‘baccalauréat’

poupées russes

« À l’image des poupées russes qui s’imbriquent, il est possible de conjuguer un programme à un autre jusqu’à l’obtention du baccalauréat spécialisé en études religieuses. »

La citation qui précède est la première phrase du paragraphe intitulé Le cheminement académique, dans les informations sur les études de premier cycle à la Faculté de théologie et de sciences des religions (FTSR). Avec un peu de patience et en suivant ce cheminement, on arrive aux derniers mots du paragraphe qui sont : « baccalauréat en études religieuses, option théologie ou sciences des religions ».

Je vous concède qu’il manque peut-être un point ou deux sur les i et que tous les t n’ont pas reçu la barre qui convient, mais il me semble clair qu’en lisant cela on peut comprendre que la FTSR offre un baccalauréat spécialisée en études religieuses, option théologie ou sciences religions.

Mais comme le dit aussi la première citation, ce nouveau programme qui mène à un baccalauréat spécialisé option théologie se construit à la manière des poupées russes en assimilant progressivement les étapes qui le constituent. Ou, si vous voulez le dire plus simplement, il s’agit d’un baccalauréat par cumul. Mais il est le résultat d’un parcours où les choix de cours, l’accompagnement et les démarches d’intégration permettent de parvenir à un résultat qui satisfait les exigences d’un baccalauréat spécialisé.

Il a fallu l’expliquer quelques fois et à plusieurs personnes pour que ce modèle nouveau soit compris et accepté et nous ne disons peut-être pas suffisamment comment il faut comprendre les formules qui présentent le résultat de la démarche, sans reprendre les explications de toutes les étapes préalables.

J’espère qu’avec les mots qui précèdent, il ne fera plus de doute qu’il y a toujours de la théologie à la FTSR et que le programme de premier cycle peut mener à l’obtention d’un baccalauréat spécialisé en théologie.

Jean-Claude Breton, doyen
Faculté de théologie et de sciences religions

Read Full Post »

pgmSouples_475

Le 22 janvier dernier, la Commission des études de l’Université de Montréal a accepté le projet de réforme des programmes de 1er cycle présentée par la Faculté de théologie et de sciences des religions.

Cette réforme majeure et profonde propose une démarche souple et progressive,  adaptée aux besoins de formation des hommes et des femmes qui veulent œuvrer au sein de la société dans le domaine du religieux. Pour permettre à des étudiants et étudiantes d’obtenir un diplôme de premier cycle en études religieuses (option théologie ou sciences des religions), pour offrir des possibilités de préalable à l’entrée dans des programmes d’études supérieures à la Faculté pour qui n’a pas une formation de base suffisante, et pour répondre à la demande de cours de service à offrir aux étudiants et étudiantes de départements et facultés de l’UdeM qui seront confrontés à diverses réalités religieuses dans leurs pratiques professionnelles, la FTSR a revu et bonifié sa banque de cours, qu’elle  rendra accessible dans quatre programmes. D’abord une mineure en études religieuses, puis deux majeures soit en théologie, soit en sciences des religions. Enfin, l’étudiant ou l’étudiante qui le souhaitera pourra compléter sa formation en obtenant un baccalauréat en études religieuses, orientation théologie ou sciences des religions.

Chaque étudiant sera encadré par l’un des quatre cheminements – ou parcours-type – élaborés en fonction des objectifs de formation : formation générale (1) en sciences des religions ou (2) en théologie, formation (3) à l’animation pastorale ou (4) à l’intervention en contexte de pluralisme religieux.

Ces nouveaux programmes seront disponibles à compter de septembre 2013 et la FTSR se réjouit de pouvoir ainsi offrir une formation de qualité en théologie et en sciences des religions qui saura répondre aux nouveaux défis de formation que réclament nos sociétés plurielles et diversifiées. Pour en savoir plus, allez à http://www.ftsr.umontreal.ca/etudes/index.html

Enfin, les personnes déjà inscrites actuellement à un programme de la FTSR ne sont pas laissées pour compte. Deux possibilités s’offrent à elles : compléter leur programme actuel, mais à partir de la nouvelle banque de cours – ce qui demandera des substitutions de cours. Ou mieux encore, passer de leur programme actuel à l’un des nouveaux programmes, en y transférant l’ensemble des cours déjà faits. Cela simplifiera beaucoup leur cheminement académique par la suite.

Jean-Claude Breton, doyen
Faculté de théologie et de sciences des religions

Read Full Post »